PREAMBULE AU PROJET DE FORMATION pour professeurs et adultes avec Erasmus +

PREAMBULE  AU PROJET DE FORMATION

pour professeurs et adultes

avec ERASMUS + 2014 - 2020


L’évolution moderne de nos sociétés, en multipliant les rencontres multi- ethniques, pluriculturelles, interreligieuses et autres convictions de plus en plus nombreuses a changé les représentations d’une société « normative » qui ne cherchait qu’à répondre à des aspirations identitaires.

Ce jour d’hui, des situations conflictuelles se vivent quotidiennement par manque de connaissance des populations que la mondialisation a fait se rencontrer ici, ailleurs, hier, maintenant.

Peu préparés à celles-ci, des comportements  s’expriment par des peurs, des replis, des erreurs d’appréciation, des déviances, des négligences, des maladresses, des critiques infructueuses, voire de la haine cependant que des actions,  en faveur d’une éducation à la non-violence et à la paix existent mais sont peu mises en valeur.

Pour aider à se libérer des carcans de l’ignorance est-il urgent de répondre à la question :

« Peut-on réussir une cohabitation pacifique dans le respect des différences et des droits humains ? »

La formation que les responsables du Centre EDUZ  proposent aux citoyens européens  essaiera de répondre à  cette problématique très humblement car en tentant d’éduquer à la culture de la différence c’est s’atteler à une tâche humaine conséquente.

Connaître, comprendre, se reconnaître et s’enrichir sans se déposséder tout cela appelle une confiance réciproque, un défi à relever, une espérance en l’avenir, une foi en la conversion de ce qui est mal en bien, de ce qui est laid en beau de ce qui est  violence en PAIX.

Il est temps de vivre en bonne intelligence, c’est dans l’esprit de construire un espace plus vivable donc plus humain que le projet de formation souhaite se réaliser.

C’est pourquoi  nous vous invitons à participer avec dynamisme à l’élaboration d’une charte des valeurs à mettre en œuvre pour réussir un mieux vivre ensemble sur notre planète bleue.



Comments