Lettre de Stéphanie Torbøl (Dannemark)


LETTRE
de Stéphanie Torbøl (Dannemark)

Madame, Monsieur

Je vous écris pour vous faire part de mon expérience des Ateliers Grundtvig déroulés à Varsovie du 13 au 20 Juin 2010.

La forme et la qualité de cette rencontre européenne à travers les nationalités, les cultures, les générations et les catégories professionnelles est rare et permet une réflexion et un dialogue denses, efficaces, et fructueux à bien des niveaux.

Echange au niveau des pédagogies : plusieurs des participants travaillant dans l’enseignement, les ateliers ont permis un échange très fructueux entre professeurs d’École, de Lycée etd’université. Ces échanges se sont faits à la fois au niveau théorique et au niveau des expériences concrètes de chacun. Pour cela, la différence de catégorie professionnelle et de génération a été particulièrement enrichissante. Nulle part ailleurs n’existe la possibilité d’échanger à travers les générations et les catégories professionnelles de façon aussi intense, concentrée et sans conflits d’intérêt.

Ces échanges et ces contacts établis vont nous permettre de sensibiliser nos élèves aux questions européennes, de les ouvrir à l’Europe, et de les former au dialogue international et interculturel. Plusieurs d’entre nous ont déjà parlé d’organiser des échanges de classes afin de faire profiter à nos élèves de notre expérience, et de leur donner dès aujourd’hui la possibilité de cette rencontre européenne.

Echanges interculturels : Le dialogue établi à Varsovie entre des participants de pays différents m’ont permis de prendre conscience de ce qui nous unit et de ce qui nous différencie. Bienqu’ayant un héritage culturel et des valeurs en commun, la réalité culturelle actuelle des pays d’Europe (découlant d’une réalité historique, économique, etc…) est différente sur plusieurs points. Or, ce sont nos valeurs communes qui doivent constituer les fondations de la construction européenne. Pour construire l’Europe, il me parait donc très important d’en prendre conscience afin d’éviter que les différences finissent par nous séparer au lieu de nous enrichir mutuellement.Les ateliers de Grundtvig à Varsovie ont permis les conditions idéales pour ce dialogue et cette prise de conscience

Echanges interreligieux : En tant que professeur, je constate chez mes élèves, une curiosité croissante pour la religion due à la rencontre quotidienne avec des jeunes de leur âge ayant une éducation religieuse différente de la leur. Pour pouvoir mieux répondre à leur questionnement et les introduire au dialogue interreligieux, il m’est d’une grande aide d’avoir débattu du sujet avec les autres participants des Ateliers à Varsovie, (croyants et non croyants, religieux de vocation ou enseignant l’étude des religions) et de garder contact avec des personnes connaissant bien ces sujets.

De façon générale, les ateliers m’ont permis de nouer des contacts qui vont me permettre d’améliorer la qualité de ma réflexion personnelle et de mon enseignement. Je peux donc complètement vous encourager à les reconduire. Je suis à votre disposition pour tout renseignement supplémentaire.

Mes meilleures salutations

Stéphanie Torbøl

Comments