Zsuzsanna Gajdoczki (Hongrie) “La Paix est-elle possible sur la Terre?”

SOUVENIRS DES PARTICIPANTS
Zsuzsanna Gajdoczki (Hongrie)

LA PAIX
est-elle possible sur la Terre ?
Programme des ateliers de Grundtvig organisé par le Centre D’ÉDUCATION EDUZ Varsovie, du 13 au 20 juin 2010.

 

         Cette semaine était 100 % dans  ma vie de touts les aspectes en ce qui  concernant de la formation  continue.  En générale 100 % peut- etre pour quelqu’un instant délicat.

          Les préparations avant le  travail, avec les documentations étaitaient formidables. Tout me stimule de réflechir,  de faire des recherches  de notre l’histoire commune… !

         En Pologne  les jours sont bien chargés,  mais tres bien construit.  Avant midi les conférances , apres le travail en ateliers, apres-midi visite culturelle qui sont  bien coreller l’un a l’autre, et au soir un film qui correspond de notre theme de jour. Parfois  ne  nous pouvons pas  dormir assez, seulement quelques heures, parce qu’ apres les films nous  commencons a discuter de tout ca….

         MERCI pour ALICJA , qui est toujours présente de sa maniere discrete et pour SON GROUPE ! C’était  merveilleuse etre avec Vous en POLOGNE!!!!

        J’ aurai   il y a des années des idées de visiter un jourt POLOGNE a cause de mon  nom familial et  de mon mari.  Naturellemnet  j’étais  bien interesser  au notre l’histoire commune, et bien  semblable. Enfin cette année m’avait  donner la possibilité de  réaliser cette reve par votre aide.

         Je pense que je peux a Vous donner quelques remarques  positives pour  votre questions, malgré la  situation mondiale. Et  Vous  aussi m ’avait  donner  beaucoup de me  renforcer. Pourquoi ?  Comment ? Parce que j’enseigne , comme professeur universitaire presque 30 ans l’histoire de la  civilisation européenne. Je cherche  toujours la  réponse aux  questions des siécles  des siecles…..quels messages nous  ont donné…

Pour la  présentation:

École Normale Supérieure Catholique
de Vác en Hongrie.

L’OBJECTIF:

Notre objectif est de former de futurs instituteurs capable d’éduquer les enfants en leur permettant d’acquérir des connaissances sures et d’épanouir leur personnalité qu’ils aient ensuite le sens de la vérité et la capacité a formuler une opinion sure et autonome, a supporter l’échec et a  poursuivre leur route dans la vie. Ce  sont ces objectifs qui sous-tendent l’ARS- DIDACTICA!

L’école  doit  aussi s’efforcer d’aider ses étudiants a acquérir une force physique , morale et une culture générale qui, plus tard, leur permettront d’améliorer tout au long de leur  carriere la qualité de leur propre vie et grace a leur exemple, celle de leurs éleves. Ils doivent également etre en mesure de préserver leur propre liberté d’action tout en se basant sur  leur capital moral.

Les enseignants du futur devront etre capable d’accomplir leur vocation en travaillant dans des milieux défavorisés avec des tensions ethniques, sociales , religieuses et politiques dans un contexte de dégradation de l’environnement et de pollution médiatique.

LA MÉTHODE:

nos étudiants devront s’approprier les  clefs de l’art de la communication. Les enseignants de l’école doivent possedes des conaissances théoriques et pratiques sures.

L’ESPRIT:

L’École est catholique/universelle, ouverte/ et hongroise et elle l’est de facon inséparable et indissociable. Cet aspect de l’école s’enracine dans  les Recommandations de Saint Étienne selon lesquelles l’homogénéité est bornée et privée de force parce qu’elle est égoiste et autosuffisante. En revanche, l’unité dans l’hétérogénéité est  enrichissante: elle nous éleve et fait comprendre a l’homme déraciné les dangers de l’orgeuil.

Nous respectons les différences tout en les intégrants a la communauté.

Nous respéctons les personnalités qui font partie de l’humanité.

Nous aspirons a la HARMONIE.  Nous respectons la tradition tout en restant ouverte.

C’est pourquoi je voudrais a Vous montrer comment nous enseignons les futurs enseignants, qui sont roms et non-seulement roms, mais les autres,qui sont aussi défavorisés, mais  autrement que les roms.

Le plan d’enseignement on peut harmoniser le contenu, mais plustot  le but.

Par:   I. L’histoire de la civilisation /l’histoire des sciences et de l’art/ au sens simplifiée  interculturelle, interdisciplinaire/

On ne peut pas parler d’interculturalité sans  faiere référence au contexté européen dans la perspective d’une histoire universelle de la civilisation.. Les messages des siecles sont importants pour  notre jour d’aujourd’hui. Il s’agit de „penser hier pour penser demain".

Comprendre c’est tout pardonner… !

 

I

                  C’est depuis vingt-sept ans que nous enseignons dans notre école supérieure „l’histoire universelle de la civilisation” (l’histoire de la science et de l’art) et nous devons le faire avec des modifications continuelles, tout en nous adaptant au milileu social, scolaire et didactique. A savoir tout en répondant aux exigeances et aux défis de ce milieu sans que les valeurs fondamentales souffrent une atteinte. Pour ainsi dire il est impossible d’envisager l’avenir sans la perspective européenne du passé, c’est pourquoi, pour une société fondée sur le savoir, pour aider la communication de citoyens européens et pour la cohésion sociale nous avons besoin des enseignants ayant une manière de voir tout à fait différente, nous avons besoin des enseignants qui sont capables de dépasser les schémas pédagogiques traditionnelles. L’enseignement supérieur doit affronter continuellement une multitude de défis. Nous voulons et nous devons, avec notre matière être à la hauteur de ces défis et faire concurrence au temps. Faire connaître la création matérielle et intellectuelle, de la préhistoire jusqu’à nos jours, à un horaire de plus en plus réduit est une tâche qui demande des „tours d’acrobatie” de nos enseignants qui „ne sont pas accoutumés à l’acrobatie”. Pour ceux qui suivent des études par correspondance ou des études de soir, au cours des consultations, nous devons concentrer tout – l’histoire de la science et l’histoire de la civilisation – dans 7-10 cours, tout en donnant une approche de l’anthropologie culturelle, en employant des méthodes de la formation d’adultes, tirées de l’andrologie, à la manière de créer un training de théorie de la communication, en tenant compte des points de vue de l’interculturalité. Nous croyons que la multiplicité humaine est une valeur particulière, car elle enrichit la communauté et son unité relativement harmonique contribue à l’organisation d’une société tolérante. Dans le bassin carpathique l’idée de cette tolérance a été formulée pour la première fois par notre roi Étienne Ier. Nous cherchons les faits qui réunissent les gens et nous ne voulons pas renforcer les faits qui les désunissent.

La formation des enseignants ayant un étalon de valeurs européen, des connaissances et une manière de voir interculturelles et multiculturelles est une question brûlante, si nous ne voulons pas une Europe qui ne „se développe” qu’en belligérence, mais si nous voulons créer une Europe où vivent et travaillent ensemble des gens qui ont un fondement commun mais des cultures différentes. Présenter, faire connaître les cultures est une tâche indispensable, on peut même parler de la réévaluation de leur enseignement. Il est de plus en plus admis que chaque culture a sa raison d’être qu’il faut respecter. L’intercultluralité ne peut pas être l’ensemble des éléments dominants et déterminés, elle présuppose le dialogue des cultures, par lequel les préjugés diparaissent et les interlocuteurs découvrent mutuellement les valeurs de l’autre, et tous les deux – en cas de multiculturalité tous ceux qui participent à l’entretien – s’enrichissent et dynamisent les uns les autres.

Les pyramides des valeurs aux sommets des siécles montrent les valeurs absolutisées. A cause de l’absolutisation on a continué de chercher les autres valeurs.  Pendant on a oublié le visage de la personne.

L’arbre de vie européenne, nous montre l’origine de l’Europe de touts les continents. Les fruit sont des vertue et des valeurs humaines.  J’ai trouvé ce dessin au Portugal  a Coimbra  dans l’école de S. Maria da Gloria; Collégio Da Rainha Santa Isabel.

 

 

L’arbre de vie européenne de Coimbra  a l’école de Colégio Da Rainha Santa Isabel


             Permettez-moi de vous donner quelques réflexions en ce qui concernant:

Message du Pape Jean-Paul II pour la  journée Mondiale de la Paix, 2002, ceque me touche profondement, comme Auswitz, Oswiecim, mais d’autrement. Apres  Auswitz on peut etre en silence….

 Extraits nous avons  recu de Centre de l’Éducation Eduz avant notre  départ de notre pays. Un grand MERCI !

J’ai enseigné il y a des années pendant mes cours l’histoire de la civilisations avec la théorie de Jean –Paul II  et de Mahatma Gandhi. Deux différantes cultures, mais selon des aspectes humaines, il y a plusieurs valeurs parailles.

 Maximilien Kolbe présente une  autre vision d’Auswitz: il donne sa vie volontairement pour en sauver une  autre. L’amour contre la haine. Victoire de l’amour dans un systeme de haine. On peut vaincre le mal par le bien Auswitz, il est aussi question de la  grandeur de la dignité de l’homme. Une  nouvelle perspective pour l’Europe, et pas tres connue.


Centre de L’Education Eduz- Maria Rys:
”La Paix sans pardon est-elle possible?"
Qu’est-ce qui constitue la paix? Paix avec soi-meme, paix avec ses proches, paix avec ses amis, paix au sein d’une nation, paix entre les nations”, paix en l’Europe sans les autres continents pas possible.

CONNAITRE- COMPRENDRE- DIALOGUER-PARDONNER

Comprendre, c’est tout pardonner.

Qu’est- ce que le pardon?

„Le PARDON, la réconciliation et l’oubli".

Le Pardon comme condition nécessaire pour la paix.

Le pardon-un processus.

„Connaitre, comprendre, accepter les différances , les valeurs, les traditions, le respect pour l’identité.” De la méditation émotionnelle au pardon comme condition nécessaire a la construction de la paix.

Viktor Frankl:  Intelligence =//=/n’est pas bon sens

Sens n’est pas rationalité

SENS = LOGOS

LE SENS= La raison + l’émotion

Pardonne:  antichambre de la paix !

„Faire erreure c’est humain. Pardonner c’est divin". (Anonyme)

"C’est au prix du pardonne que le coeur peut réellement s’ouvrir". (Anonyme)

Message du Pape Jen-Paul II pour la Journée Mondiale de la Paix 2002.

C’est a dire: La CULTURE  DE „ET..ET "

Il n ’y a pas de paix sans justice,
Il n’y a pas de justice sans pardon
La paix , oeuvre de justice et d’amour
La nécessité du pardon: une culture du pardon
Le pardon, voie royale
La priere pour la paix.

Jean –Paul II  a Assise, 27 octobre 1986. Journée mondiale de Priere pour la Paix

Une autre maniere de promouvoir.

LA PAIX: LA PRIERE

- L’impératif intérieur de la conscience morale qui nous enjoint de respecter, de protéger et de promouvoir la vie humaine depuis le sein maternel jusq’ au de lit mort…

- La paix attend ses prophetes 
- La paix attend ses batisseurs
- La paíx sur les quatre piliers que sont la vérité, la justice, l’amour et la liberté
(cf. Pacem in terris )
- La paix est un chantier ouvert a tous
- La paix est une responsabilité universelle
- La paix n’est pas seulement entre les mains des individus , mais aussi des nations-dignité humaine est sacrée et sur la reconnaissance de l ’ indiscutable égalité des hommes entre eux.
- „Ce que nous avons fait aujourd’hui a Assise, en priant et en témoignant de notre engaement pour la paix, nous devons continuer a le faire chaque jour de notre vie. Car ce que nous avons fait aujourd’hui est vital pour le monde. Si le monde doit continuer et si les hommes et les femmes doivent y survivre, le monde ne peut pas se passer de la priere.

- C’est la lecon pemanente d’Assise: c’est la lecon de Saint Francois qui a incarné un idéal attirant pour nous; c’est ls lecon de Sainte Claire, la premiere de ses disciples. Cet idéal est fait de doceur, d’humilité d’un sens profond de Dieu, et de l’engagement a servir tous ses freres.

SAINT FRANCOIS ÉTAIT UN HOMME DE PAIX. SAINTE CLAIRE ÉTAIT, PAR EXCELLENCE, LA FEMME DE LA PRIERE.

Reconnaitre leurs responsabilités et de renouveler  leur engagement a travailler pour la paix a mettre en oeuvre la stratégie de la paix avec courage et inspiration.

 Jean Paul II continue: „ A nouveau, je  vous remercie d’avoir accepté mon invitation a venir ici  pour cet acte qui porte témoignage devant le monde.Je  remercie aussi tous ceux qui ont rendu possible notre présence ici, en particulier nos freres  et soeurs d’Assise. Et par-dessus tout, je remercie Die et  Pere de Jésus-Christ,m pour cette Journée de grace pour le monde, pour chacun de vous, et pour moi-meme. Je le fais avec les paroles attribuées a saint Francois:

 „Seigneur, fais de moi un instrument de  ta pai;/la ou se trouve la haine, que je mette l”amour,/la ou se trouve l’offense. Que je mette le pardon;/la ou se trouve le doute, que je mette la foi; / la ou se trouve le désespoir, que je mette l’éspérance, / la ou se trouvent les ténébres, que je mette la lumiere, / la ou se trouve la tristesse, que je mette la joie.

”O divin Maitre, fais que je ne cherche pas tant d’étre consolé que  de consoler;  d’étre compris que de comprendre; d’etre aimé que d’aimer, car c’est en donnant que nous recevons; c’est en pardonnant que nous sommes pardonnés, et  c’est en mourant que nous naissons a la vie éternelle".

MERCI LA PRIERE DE SAINT FRANCOIS !!!

Je  donne toujours cette priere, avec un dessin de moi un arbre de Noel, comme cadeau  pour mes étudiants  avant  Noel,  quand  nous  avons  terminé notre  semestre.

„La paix est possible, mais si tous les gens veulent progresser dans la vérité, fondement de la paix.”

„ La paix est un impératif de la conscience des croyants engagés dans la  recherche de la  vérité sur Dieu, sur notre destinée, sur l’histoire de l’humanité".

Au commencement de notre entretien Chopin était avec nous à Varsovie, et  au  milieu  de notre séjour à Zelazova WOLA / à la maison de naissance de Chopin /,  et  à la fin a Varsovie de nouveau.

Chopin nous unissait.

Je  voudrais  bien à vous remercier  cet atelier. Respecte et remerciment pour les gens polonais, pour les gens qui travaillait autour  de nous et dans l’atelier, pour le  groupe d’Alicja.

TOUT ÉTAIT BIEN AUTHENTIQUE, CE QUE NOUS ACCOMPAGNE….

Pendant cet atelier j’ai vécu en réalisant tout ce que j’enseigne avec L’HISTOIRE DE LA CIVILISATION, touts ce que se trouvent sur le pyramides des valeurs:

INTÉGRATION DE TOUTS,  MAIS  AVEC LA MESURE HUMAINE


Zsusanna Gajdóczki

 

Comments